Découvrez Le Liban
Accueil > Découvrez Le Liban > Principales villes

Tripoli

 

Tripoli (Trablos), à 85 Km au nord de Beyrouth, est la capitale du Liban Nord et la seconde ville du Liban. C’est une ville d’une hospitalité légendaire où le présent s’accommode de l’histoire et où l’activité économique trépidante se double d’un style de vie décontracté. Tripoli recèle d’innombrables vestiges parmi lesquels une quarantaine de monuments, datant pour la plupart du 14ème siècle, qui ont été inscrits à l’inventaire des monuments historiques. On y dénombre une douzaine de mosquées mameluks et ottomanes, autant de madrassas ou écoles coraniques et un certain nombre de khans ou caravansérails et de hammams ou bains publics qui perpétuent la structure des thermes romains et byzantins. Quant aux souks, ils constituent avec les khans un espace où tailleurs, bijoutiers, parfumeurs, tanneurs, fabricants de savon et d’autres corps de métiers, se regroupent dans un environnement qui n’a presque pas changé depuis le Moyen Age.

Histoire:

Quoique les sources historiques et quelques vestiges archéologiques permettent aujourd’hui d’affirmer que Tripoli existait déjà au 14ème siècle avant J.C ., l’histoire de la ville ne peut être suivie avec exacte précision qu’à partir du 9ème siècle avant notre ère. C’était en effet l’époque au cours de laquelle des Phéniciens avaient établi sur la pointe occidentale de la presqu’île un comptoir qui allait devenir à l’époque perse le siège d’une confédération groupant les Sidoniens, les Tyriens et les Aradiens. Le site, doté de ports naturels et protégé par un chapelet d’îlots qui s’égrènent en face du rivage, commandait l’une des voies militaires et commerciales les plus importantes de la région. Au cours de l’époque hellénistique, sous les successeurs d’Alexandre le Grand, Tripoli servit de base navale importante et accéda vers la fin de cette époque à une certaine autonomie. Mais c’est surtout au cours de l’époque romaine que la ville atteint l’apogée de son développement et se pare de nombreux monuments. Cette ville florissante fut toutefois détruite en 551, au cours de l’époque byzantine, par un terrible tremblement de terre et un gigantesque raz de marée.

Peu après 635 Tripoli devint une importante base navale sous les Omayyades. Elle devait cependant accéder à une certaine indépendance sous les Fatimides et devint un centre culturel d’une grande réputation. Au début du 12ème siècle, Tripoli est assiégée par les Croisés qui l’occupent en 1109. La ville subit alors de grands dommages qui affecteront particulièrement la riche bibliothèque de sa  » Maison de la Science  » avec ses milliers d’ouvrages.

FOUILLES ARCHEOLOGIQUES:

Les vestiges antiques de Tripoli n’ont pas été soumis à une activité archéologique systématique du fait qu’ils gisent sous les constructions modernes d’Al-Mina. Les fouilles entreprises dans cette zone ont toutefois permis la mise au jour d’une partie des quais de l’ancien port sud et d’une nécropole de la fin de l’époque hellénistique. Une fouille effectuée à l’intérieur du Château a permis d’autre part de découvrir un certain nombre de vestiges remontant à l’Age de Bronze, à l’Age de Fer, ainsi qu’aux époques romaine, byzantine et fatimide.

SI VOUS AVEZ LE TEMPS :

Les îlots de Tripoli : Face au rivage s’égrène un chapelet d’îlots dont le plus important est l’îlot des Palmiers ou des Lapins. Protégé par l’UNESCO en 1992, c’est aujourd’hui une réserve naturelle fréquentée par les tortues de mer et les oiseaux migrateurs et contient quelques vestiges romains et croisés.

Qalamoun : au sud de Tripoli, est réputé pour son artisanat du cuivre. La route qui traverse la localité est bordée d’ateliers et de boutiques où sont exposés des milliers d’objets fabriqués et martelés selon le mode traditionnel.

QUELQUES INFORMATIONS UTILES:

Un bureau d’information (Tél. : 06- 433590) se trouve à l’entrée sud de Tripoli, sur la place Abd el-Hamid Karamé. Porter des chaussures adéquates pour la visite des souks de la vieille ville. Les femmes devraient se munir d’écharpes et de tenues décentes pour la visite des mosquées. Au cas où certains monuments seraient fermés, ne pas hésiter à en demander la clé au magasin avoisinant.

Consulat Général du Liban
                 à MARSEILLE

Tel : 04 91 71 50 60


Fax : 04 91 77 26 75

Email : consuliban.marseille@gmail.com   

Horaires du consulat

Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 15h00

Ouverture au public de 9h00 à 13h00

 

LebFinder

Le guide numérique des entreprises libanaises dans le Sud de la France.

Copyright Consulat Général du Liban 2024 ©. Tous droits réservés